Charte d'élevage


- Seules les personnes signant la charte peuvent adhérer.
- Les signataires s'engagent à œuvrer pour l'association (ils doivent faire figurer sur leur site la bannière de l'AFR).
- L'association doit tout mettre en œuvre pour valoriser le chat de race Ragdoll.
L'éleveur, à partir d'une portée par an, doit être en conformité avec les lois en vigueur (loi du 6 janvier 1999, arrêté du 3 avril 2014 et ordonnance du 7 octobre 2015, entre autres) ainsi qu'avec les formalités sanitaires et fiscales.
 

 Le label version 2016.


label2016
 

 

 

Santé

Conditions d'élevage

Elevage

Vente des chatons




Santé

1 L'éleveur s'engage à mettre en place un suivi vétérinaire régulier de ses chats :
- vaccinations,
- vermifugations,
- échographies diverses...
2 Les reproducteurs doivent être testés :
- par ADN pour le dépistage de la myocardiopathie hypertrophique (HCM-R, forme décelable chez le Ragdoll),
- ainsi que FELV/FIV,
Il est conseillé de pratiquer le test de groupe sanguin et celui de la PKD1, en fonction des lignées.
 
3 Il s'engage également à se tenir au courant des avancées de la recherche en matière de santé et à les mettre à profit de son élevage.



Conditions d'élevage

1 Le bien-être de ses chats doit être la préoccupation principale de l'éleveur.
2 L'éleveur s'engage à élever ses chats et ses chatons dans des conditions de vie, d'hygiène et de respect, en leur fournissant :
- une alimentation de qualité,
- un espace suffisant pour chaque chat, reproducteur ou futur reproducteur, une séparation étant tolérée pour les étalons qui arrosent ou en raison des contraintes dues au contrôle des naissances, les animaux ne devant toutefois pas être privés de contacts humains,
- manipulation et stimulation des chatons par l'éleveur, puis par sa famille ou son entourage dès que l'âge du chaton le permet,
- un suivi vétérinaire des chatons, des adultes ou des retraités (vaccinations, vermifugations, traitements anti-parasitaires, tests divers...).
3 Le Ragdoll étant un chat à croissance lente, pour les femelles, pas de mise à la reproduction avant 12 mois révolus, et pas d'autre portée avant d'avoir retrouvé son poids de forme.
4 Pour le confort et la santé des femelles, ainsi que la diversité du pool génétique, il est préférable de ne pas envisager de portées après l'âge de 6 ans (dans leur sixième année).
5 Les femelles n'auront pas plus d'une portée par an, et, en tout cas, pas plus de 3 portées sur 2 ans. (en cas de chaleurs répétées qui mettraient éventuellement en danger leur santé - cf. Annexe II de l'art. L214-6 de l'arrêté du 3 avril 2014).
6 Accorder une retraite méritée aux mâles, en fonction de leurs conditions de vie et en gardant à l'esprit la diversité du pool génétique.
7 Les reproducteurs retraités devront avoir été stérilisés avant leur placement.



élevage

1 Planifier chaque mariage (saillie extérieure incluse) dans un souci d'amélioration de la race.
2 Toujours dans un souci de diversité génétique, ne pas répéter systématiquement les mêmes mariages.
3 CMH : Les tests de dépistage étant disponibles depuis fin 2007 et les éleveurs ayant eu le temps d'éradiquer le gène de leur lignée, ils s'engagent à ne pas faire reproduire un chat porteur du gène, y compris en cas de saillie extérieure.
4 Pas de saillies avec des chats « de type », « d'apparence » ou sans pedigree.
5 Pas de saillies extérieures avec des éleveurs non déclarés, ou n'étant pas détenteurs d'un certificat de capacité, ou non déclarés auprès de la DDPP, ou n'ayant pas effectué les démarches administratives nécessaires, ou ne respectant pas les règles énoncées ici concernant les gestations des femelles, preuves à l'appui.
6 Dans un objectif à la fois d'amélioration et de promotion, participer au minimum à 2 jours d'exposition féline par an (LOOF, FIFÉ, TICA, CFA, WCF...). Les présentations et salons animaliers généralistes ne comptant pas pour expositions félines.



Vente des chatons

1 Ne pas céder ses chatons avant l'âge de 12 semaines.
2 Les chatons devront au minimum être vaccinés (primo- et rappel) contre le coryza et le typhus. Ils devront également avoir été vermifugés plusieurs fois et identifiés.
3 Ne pas vendre de chatons sans pedigree ou inscription au LOOF.
4 Offrir un suivi de ses chatons, aussi longtemps que possible.
5 Dans le souci de promotion de la race, conseiller tout acquéreur potentiel et lutter contre les idées reçues sur le Ragdoll :
- prétendue insensibilité à la douleur,
- faible tonicité musculaire...
6 Dans le cas de la vente d'un chaton comme reproducteur, s'assurer autant qu'il est possible de son potentiel réel à tous points de vue, le seul marquage n'étant pas un critère de sélection suffisant.
7 Ne pas pratiquer des tarifs susceptibles de décrédibiliser la race.



Haut de page