Le Ragdoll


Par Jonathan Koskas





Présentation


Manifestement, je fais partie des grands chats, comme mon compatriote le Maine Coon ou son lointain cousin le Norvégien. Je suis toutefois moins long que le premier et ma fourrure est moins laineuse que celle du second. Mon corps s'inscrit dans un rectangle, mes pattes sont fortes et de hauteur moyenne et mes pieds sont bien ronds. Mâle, je pèse entre 6 et 9 kg, femelle, de 4 à 6 kg, parfois plus. Je présente même, surtout en hiver, une petite poche de graisse sur l'abdomen.

Ma tête est en forme de triangle équilatéral aux contours arrondis, mes oreilles sont moyennes et pointent vers l'avant ; j'ai de grands yeux ovales et bien bleus, un nez en « toboggan » et un museau rond et plein, ce qui, de l'avis unanime, me confère une expression douce et alerte, donnant l'impression à mon maître que je l'interroge du regard.

Par la fourrure, je fais partie des races dites à poil mi-long, et je suis les variations saisonnières : plus long et épais en hiver, plus court en période chaude, mon poil est soyeux et doux au toucher, couché le long du corps. J'arbore, surtout en hiver, une large collerette et des pantalons aux pattes arrière. Ma queue est longue et touffue, et je la porte souvent fièrement en panache.

Enfin, comme le Birman, le Siamois, le Balinais et quelques autres, ma robe est dite colourpoint, car je suis plus foncé aux extrémités que sur le corps. Cela amuse d'ailleurs mes éleveurs car je nais tout blanc et me colore doucement, leur laissant deviner ma teinte définitive. Les couleurs que je peux présenter sont le seal, le bleu, le chocolat, le lilas, le roux et le crème... et ce, avec ou sans rayures (Pour en savoir plus sur mes couleurs, rendez-vous en pages génétique)

Le Colourpoint


J'ai cependant un avantage par rapport à mes illustres compagnons colourpoint, puisque ma robe peut se décliner en 3 versions, comme vous pouvez l'admirer sur les nombreux dessins et photos qui illustrent mon site.

En somme, aux dires de mes nombreux admirateurs, ma taille, ma fourrure, mon air gracieux et mes yeux bleus concourent à me donner une élégance naturelle, sans sophistication et une allure de doux géant.


Comportement


Beaucoup de choses ont été écrites, et le sont encore, à propos de mon tempérament : ma créatrice, Ann Baker, se prenant un peu pour Ma Sorcière bien-aimée, c'était l'époque ! a véhiculé sur moi de fausses rumeurs, pour mieux marquer les esprits, bien sûr, et force est de constater que, près de 50 ans plus tard, certaines ont la vie dure !

Ainsi dit-on de moi que je serais toujours tout mou, certains éleveurs arguant même que j'aurais un tonus plus bas que les autres chats, écho des soi-disant modifications génétiques qu'aurait subi notre ancêtre à tous, Joséphine. Soyons sérieux, les manipulations génétiques balbutiaient il y a ½ siècle !

Non, plus raisonnablement, il est vrai que les races à poil mi-long sont en général plus calmes que les races à poil court et mes éleveurs successifs ont travaillé en effet à cultiver ma gentillesse et ma confiance naturelles, installant, génération après génération, ma réputation de plus gentil des chats.

Le Mitted


Toutefois, les bêtises énonçant que je serais moins sensible à la douleur sont sans fondement, voire dangereuses pour mes congénères Ragdolls : comme tous mes collègues chats, comme tous les êtres doués d'un système nerveux, d'ailleurs, je souffre quand on me marche sur une patte ! Et je le fais savoir !

Il n'empêche : je suis joueur, même si ma stature me rend un peu pataud, je suis câlin et j'aime suivre mes maîtres un peu partout, leur parlant de ma voix discrète. Je suis le compagnon idéal de la famille et des enfants, j'aime les autres chats et les chiens si nous avons été présentés correctement, je suis à l'aise en appartement car bien qu'espiègle, j'ai besoin de me dépenser, avec modération.

Même si nous aimons, comme tous les chats, découvrir un jardin et ses plaisirs, il nous est fortement déconseillé d'avoir accès à l'extérieur, car nous nous méfions peu et les dangers et les maladies sont nombreux.


Entretien


Grâce à la texture de mon poil, mon entretien est facile : j'aime que l'on me peigne 1 fois par semaine environ, parfois plus en période de mue, ce qui m'évite d'avaler trop de poils lorsque je fais ma toilette, ce qui peut m'incommoder quelque peu ! Le mieux est de m'y avoir habitué dans mon jeune âge, tout comme pour les bains, si vous envisagez de me laver.

Le Bicolore




Haut de page